Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>
Retour
Pourquoi un Observatoire ?

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter
icoCross16Dark

Pourquoi un Observatoire ?

Faisant le constat d’une indifférence collective croissante et redoutant un désengagement des pouvoirs publics, 9 personnes victimes et proches de victimes d’attentats et de catastrophes collectives (cf liste en signature) ont décidé de créer l’Observatoire citoyen des droits des victimes.

Cet observatoire doit permettre une réflexion de fond sur l’aide aux victimes, sur leurs droits et la juste prise en considération de leurs besoins. Il ambitionne aussi de pouvoir sensibiliser davantage encore l’ensemble des acteurs concernés aux enjeux et aux ruptures induits par les attentats et les catastrophes collectives.

Des choix collectifs qui inquiètent

Si les progrès en matière d’aide aux victimes sont incontestables sur ces 30 derniers années, avec des initiatives importantes et décisives, rien n’est acquis et beaucoup reste à faire. Il est donc nécessaire pour les pouvoirs publics d’innover et surtout d’affirmer une véritable stratégie d’action. Au regard des enjeux et des risques actuels, il est essentiel d’adapter et améliorer, encore et toujours, la prise en charge et l’accompagnement des victimes, de leurs proches et des aidants.

A ce titre, l’Observatoire regrette l’absence persistante d’un véritable suivi qualitatif et organisé des victimes dans le temps avec pour résultat cet isolement et cet abandon ressentis par nombre d’entre elles.

La réalité de leurs vécus est alors que les difficultés, les rigueurs et les désillusions du quotidien ne sont pas suffisamment prises en compte et que les solutions apportées sont incomplètes. .

Concernant enfin l’anticipation et la préparation aux crises, la crainte est réelle aujourd’hui que nous ne soyons qu’imparfaitement prêts à faire face à des évènements majeurs, car on oublie trop facilement les expériences et les enseignements passés.

L’Observatoire se veut être un acteur citoyen, résolument militant et indépendant

Fort de la conviction que les réponses à apporter aux victimes doivent être l’affaire de tous, l’Observatoire interroge la politique publique d’aide aux victimes. Il entend porter le débat sur les actions nécessaires à la reconstruction et à la restauration des victimes.

Il y a ici un enjeu qui doit être celui de toute la société. Une véritable prise de conscience collective et un volontarisme politique affirmé sont nécessaires, et l’Observatoire veut y contribuer.

Dans son engagement militant, l’Observatoire s’inscrit en complémentarité et en soutien des associations déjà fortement engagées dans la prise en charge individuelle des victimes et dans le suivi des procédures judiciaires.

Une feuille de route pour intégrer l’ensemble des besoins

Afin de prendre part au débat public, l’Observatoire travaille notamment sur les sujets suivants :

  • L’ efficience des dispositifs de gestion de crise,
  • La mise en place d’indicateurs qualitatifs de suivi,
  • La prise en compte réelle des impacts sociaux et médicaux,
  • La réalisation de véritables retours d’expérience et du bilan des actions engagées,
  • L’amélioration qualitative des procédures d’indemnisation, notamment devant le Fonds de garantie,
  • La place des victimes dans le procès pénal, notamment dans le cadre des « grands procès » à venir,
  • L’intégration de la parole des victimes au titre du travail de mémoire.

Allier vécus personnels et expertise de la société civile

Pour fonder ses analyses et ses propositions, l’Observatoire s’appuie non seulement sur le vécu des personnes touchées par ces drames mais également sur l’expertise de la société civile.

Il a ainsi mis en place un conseil stratégique indépendant composé d’une vingtaine de personnalités qualifiées et reconnues, d’horizons très divers (liste sur www.ocdv.org). Juliette Méadel, ancienne Secrétaire d’Etat chargée de l’aide aux victimes, a accepté de présider ce conseil.

Découvrez davantage d'articles sur ces thèmes :
Indemnisation Victimes Indépendance Solidarité Justice
Consultez également
Interview de Carole Damiani sur le procès des attentats du 13 novembre

Interview de Carole Damiani sur le procès des attentats du 13 novembre

Carole Damiani est directrice de l'association d'aide aux victimes "Paris Aide aux Victmes",...

22 mai 2021
Un conseil stratégique avec 25 personnalités de la société civile

Un conseil stratégique avec 25 personnalités de la société civile

L'Observatoire citoyen des droits des victimes doit permettre une réflexion de fond sur l’aide...

23 mai 2021
Presse - "Ils lancent l'Observatoire citoyen des droits des victimes"

Presse - "Ils lancent l'Observatoire citoyen des droits des victimes"

Pascale Egré - Le Parisien 21 mai 2021Ils partagent l’expérience d’un drame majeur et souvent...

21 mai 2021
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus